Sélectionnez la devise
Maserati
Lamborghini
Ferrari
DeTomaso
Cart
  • Votre panier est vide !

Sélectionnez la devise
Cart
  • Votre panier est vide !

Contact us:
+1 253-833-2598

Maserati 3500 GT Spyder de 1961 par Vignale

ÎLE D'AMELIA  

LE RITZ-CARLTON  

896 000 USD | Vendu  

Etats-Unis | Amelia Island, Floride  


DÉTAILS INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

Chassis No. | AM101 1295

Moteur no. | AM101 1295

Documents | Titre de propriété américain

  • Un exemple hautement désirable de l'élégante Maserati à carrosserie Vignale ; un des 242 exemplaires construits.
  • Conserve son moteur aux numéros correspondants et est accompagné d'un rare toit rigide d'usine d'origine.
  • Magnifiquement restauré dans une combinaison de couleur bleu triple saisissante.
  • Équipée de freins à disque à l'avant et d'une boîte de vitesses ZF à cinq rapports.
  • Documentée avec les feuilles de construction d'usine de Maserati Classiche.
  • Idéale pour une présentation en concours ou pour une utilisation dans le cadre d'un événement touristique

Après des années de pertes financières et un budget démesuré consacré à son programme de course, Maserati, à la fin des années 1950, avait désespérément besoin d'une voiture de route attrayante. Le salut est apparu au Salon de Genève 1957 sous la forme de la 3500 GT. Dotée d'une version désaccordée du moteur six cylindres de la 350S, la 3500 GT était initialement équipée de freins à tambour à ailettes de 12 pouces et d'un essieu arrière de type Salisbury, mariant un moteur puissant à un châssis souple et sportif.

La demande des clients a rapidement nécessité la formulation d'une version à toit ouvert, et Maserati a dûment attribué un petit nombre de châssis pour des études de conception à Frua et Touring, cette dernière ayant déjà carrossé la berline populaire. Mais en fin de compte, le constructeur a approuvé un projet de Giovanni Michelotti construit par la carrozzeria Vignale pour un modèle de production standard, qui a été officiellement présenté au Salon de Turin de 1959. Montée sur un châssis plus court pour une meilleure agilité, la délicieuse Vignale Spyder a été construite en une quantité modeste de seulement 242 exemplaires jusqu'en 1964. Les voitures plus récentes sont particulièrement désirables car elles sont équipées de freins à disque avant et d'une boîte de vitesses ZF à cinq rapports. Alternative de style distinctif aux modèles ouverts de Maranello et offrant des performances équivalentes, la 3500 GT Spyder a renversé la situation de Modène tout en marquant un nouveau chapitre dans la célèbre histoire de la société.

Bénéficiant d'une récente restauration complète aux normes de concours et conservant son moteur de même numéro et son rare toit rigide d'usine, cette Vignale Sypder est un exemple exquis du célèbre modèle grand tourisme de Maserati. Selon les copies des archives de l'usine Maserati qui comprennent un certificat d'origine, une fiche technique, une fiche de commande, la fiche de construction manuscrite de l'usine et un bon de livraison, le châssis numéro 1295 a été commandé fin mars 1961 par Franco Cornacchia SrL, le célèbre concessionnaire de Milan.

Construit en avril 1961, le châssis était équipé du moteur six cylindres à carburateur et d'une boîte de vitesses manuelle ZF, et revêtu de l'élégante carrosserie ouverte de Vignale. La 3500 GT était montée sur des roues en fil de fer Borrani et finie en peinture Azzurro Real (bleu clair), tandis que l'intérieur était tapissé de cuir Connolly blanc. Les options comprenaient un rare toit rigide de couleur assortie, qui, lorsqu'il est monté en place, donne une ligne de toit saisissante, rendant ce spyder particulièrement désirable.

La Maserati a été achevée fin avril et finalement livrée en août à son premier propriétaire, une entreprise de Rome appelée Finmonte. Bien que l'histoire intermédiaire de la 3500 GT soit actuellement inconnue, la voiture est vraisemblablement restée en Europe pendant de nombreuses années, car elle aurait bénéficié d'une importante restauration en 2004 par Auto Stangl à Prague, en République tchèque. Elle a été restaurée en 2004 par Auto Stangl, à Prague, en République tchèque. Cette restauration comprenait une nouvelle peinture rouge orangé et l'aménagement de l'intérieur en cuir beige. Après sa remise en état, le spyder a été importé aux États-Unis et exposé au Blackhawk Automotive Museum de Danville, en Californie ; la voiture a ensuite remporté un prix de classe au Concours d'élégance de Hillsborough 2008.

En août 2011, la 3500 GT a été acquise par le consignateur, un collectionneur respecté résidant dans le Connecticut. Le propriétaire a rapidement décidé de procéder à une remise à neuf complète, pour laquelle il a fait appel aux services de Redline Restorations à Bridgeport, dans le Connecticut. En plus d'effectuer une reconstruction mécanique complète, Redline a refait la carrosserie dans un joli bleu nuit. Une capote assortie a été installée et l'intérieur a été garni de cuir bleu complémentaire, tandis que le toit rigide d'origine a été repeint en blanc. Le consignateur indique qu'il a dépensé environ 500 000 dollars pour effectuer cette restauration méticuleuse.

Affichant toujours les avantages immaculés de la récente remise à neuf, cette Vignale Spyder conserve son moteur aux numéros assortis, et ses freins à disque avant ainsi que la boîte de vitesses ZF à cinq rapports en font une candidate de choix pour le plaisir de conduire ou l'utilisation lors de tournées. Elle est également accompagnée du rare toit rigide d'usine, qui offre une belle combinaison de couleurs lorsqu'il est installé. Également prête à être présentée sur un terrain de concours ou lors d'événements organisés par des clubs de la marque, cette Maserati serait une acquisition splendide pour tout amateur du Trident, qui ajouterait certainement un panache unique à toute collection ou rassemblement de voitures de sport d'après-guerre.